Non contente d'être le havre de paix que nous vous avons précédemment décrit, la ville de Raleigh peut également se targuer d'être un haut lieu culturel et sportif. Cette réputation s'est doublement vérifiée ce week-end et je m'en vais vous conter comment.

Ceux qui me connaissent depuis longtemps savent que la course à pied, un peu comme la rando, ça n'a jamais été mon truc... Et autant l'adage reste vrai -jusqu'à présent- pour la rando -ne perd pas espoir Camille- autant j'ai revu ma copie en ce qui concerne la course à pied. Les écureuils des parcs de Raleigh voient désormais régulièrement un éclair orange, rose et vert traverser les bois Caroliniens en braillant des onomatopées en italien tandis que son i-pod déverse, volume à fond, des flots d'Opera. Les dits écureuils, mais aussi les VTTistes et les marcheurs se marrent, mais moi je m'éclate ! A tel point que j'ai décidé il y a peu de courir une course avec d'autres dingos en collants moulants fluos et t-shirts réfléchissants avec un trou au bout de la manche pour passer le pouce.

Si vous y réfléchissez un peu, moi qui adore les tenues kitch, moi qui suis un peu nostalgique des années 80 et leurs caleçons, chaussettes en tire-bouchon et baskets de Véronique et Davina, moi enfin qui adore les burgers et doit trouver un moyen de les éliminer, bref moi plus que toute autre je suis faite pour la course à pied ! Certes le patinage artistique répond aussi à tous ce critères mais j'ai déjà donné.

Pour commencer ma carrière de coureuse de fond j'ai donc cherché, dans les environs de Raleigh, une course, pas trop longue (parce que je suis encore débutante) mais pas trop courte non plus (car la vitesse c'est pas mon truc), et qui ne se prenne pas trop au sérieux parce que.. ben parce que c'est plus marrant tout simplement. Et j'ai trouvé la course parfaite ! 8 Kilomètres sponsorisés par le pub Irlandais du centre ville de Raleigh. Tous les participants avaient même droit à une pinte de bière gratos après la course ! (Petit plus qui a enchanté Camille cela va sans dire).

logo

Raleigh haut lieu culturel et sportif, disais-je en introduction. L'évènement sportif se doublait en effet d'un évènement culturel de portée internationale : une tentative pour battre le record du monde du nombre de coureurs en kilt ! Le record est pour l'instant détenu par le "Perth Kilt Run Comitee" (Canada) avec, en 2010, 1089 coureurs en kilt. Mais attention, la validation d'un record du Guiness c'est quelque chose de très sérieux : ainsi, pour être valide, un kilt doit arriver aux genoux, être fait d'un tissu type "plaid" et avoir une boucle (une ceinture par dessus un kilt sans boucle est acceptable).

IMG_3196
Groupe de ladies dont les kilts ont été validés par les organisateurs.

La "course" se faisait sur 200 mètres, au son des cornemuses, dans une ambiance joyeuse et festive :

Cornemuse1

Cornemuse2 premierscourreurs

Avec des participants de tous âges :

bb mamie

Et de tous genres :

damechapeau garsmarrant

Même le Père Noël était présent, incognito avec son déguisement de Mario Bros :

IMG_3209

Ainsi que de nombreux autres types d'Highlanders, évidemment :

oreilles renard

highlanders

C'est seulement après cet échauffement que les choses sérieuses commencèrent : la course de 8 kilomètres faisant des boucles dans les rues du centre ville de Raleigh. Je n'avais d'ailleurs jamais remarqué à quel point les routes sont beaucoup plus plates en voiture qu'a pied... Toujours est-il que j'ai terminé mes 8 kilomètres en un peu moins de 49 minutes, ce qui me place dans le milieu de peloton et pas à la toute fin comme je le craignais (le premier finit en 25 minutes).

Forrest, attention, j'arrive !

IMG_3255 IMG_3256